Artistes
invités 2022

Miki NAGATA
Tromboniste internationale


Miki  est née au Japon. Après l’obtention de sa licence d’interprétation de  trombone à l’université Kunitachi à Tokyo elle est arrivée en France au  Conservatoire à Rayonnement Régionale de Toulouse afin de continuer ses  études en 2009.
Après son diplôme obtenu au CRR de Toulouse, elle a  continué ses études au Conservatoire National Supérieur Musique de Lyon  en trombone basse, où elle a obtenu son DNSPM (Diplôme National  Supérieur Professionnel de Musicien) en 2017.
Elle a ensuite achevé  sa formation pour obtenir le diplôme d’état d’enseignement artistique à  l’Institut supérieur des arts de Toulouse, où elle a obtenu son DE en  2020.
Elle a eu en outre reçu le 1er prix du concours artistique d’Épinal en 2014.
Concertiste  et pédagogue Miki a donnée plusieurs récitals dans le Sud-Ouest de la  France ainsi que dans la région grenobloise en duo de trombone et orgue  avec son amie Kaori Sakai.
Elle joue aussi dans l’ensemble de  trombones « Miyabi », et ses amies et elles ont donné des concerts dans  le cadre de plusieurs festivals en France.
Actuellement elle est  également enseignante de Trombone et Tuba au CRD de Brive-la-Gaillarde  et Tulle et aux Ateliers Musicaux de Toulouse.

 


Dominique ROLS
Ténor et chef de chœur

Après de nombreuses années au sein de la maîtrise des petits chanteurs de Béziers, Dominique Rols étudie la musicologie et la musicothérapie à l'université de Montpellier, et le chant aux conservatoires de Montpellier, Rueil-Malmaison, Toulouse, et se perfectionne au sein de la maîtrise de Notre-Dame de Paris dans le cadre de la formation professionnelle pour les jeunes solistes sous la direction de Michel Marc Gervais.
C'est là que son intérêt pour la musique ancienne et plus particulièrement le répertoire polyphonique de la Renaissance va se développer.
Il a fait partie du chœur de l'Armée Française, et a co-initié le chœur d'hommes professionnel Toulousain « SCANDICUS », militant dans une politique de développement professionnel de diffusion discographique et de recherche musicologique, tourné vers l'époque de la Renaissance et des précurseurs du moyen-âge, qui se produit en concert en France dans de nombreuses régions.

 


Marc PONTUS
Contre-ténor

Né en 1967, Marc Pontus entreprend des études musicales en clarinette puis en chant en voix de Contre ténor aux conservatoires de Montpellier, Toulouse et à la Maîtrise Nationale de Versailles dans lesquels il obtiendra plusieurs distinctions ;
Il va très vite intégrer des Ensembles Vocaux renommés tels que les Arts Florissants, le Concert Spirituel, le Poème Harmonique, l’ensemble Doulce Mémoire,  le chœur de chambre des Eléments avec qui il va être un élément principal.
En ce moment, il chante avec les ensembles JACQUES MODERNE, DULCI JUBILO et régulièrement avec l’ensemble renaissance SCANDICUS ;
Parallèlement, il interprète en Soliste diverses Œuvres de la période Renaissance, Baroque et Contemporaine ;
Sa discographie compte actuellement plus d’une trentaine d’Enregistrements.

 


Justine SYPNIEWSKI
Violoniste

Violoniste lettone née à Riga dans une famille d’artistes, Justine est initiée à la musique par le violon et le piano dès le plus jeune âge. Elle poursuivra de front l’apprentissage de ces deux instruments au conservatoire parallèlement à l’étude des arts plastiques. C’est avec le violon en qu’elle choisit de se former en Suisse dans la classe de Pierre Amoyal à la Haute École de Musique de Lausanne. Elle intègre ensuite la classe de Rudolf Koelman à l’Université des Arts de Zurich pour l’obtention d’un deuxième Master spécialisé en pédagogie instrumentale. Elle bénéficie également de l’enseignement des grands violonistes Gyula Stuller, Ivry Gitlis, Pavel Vernikov et Didier Lockwood. À Lausanne Justine participe à la création de l'orchestre Nexus pour l’insertion des jeunes musiciens professionnels. Elle joue régulièrement en soliste en Suisse, notamment au Victoria Hall de Genève avec la Camerata Armin Jordan, mais aussi avec l’Ensemble Boswil, l’Orchestre des Hautes Ecoles de Suisse Romande et l’Orchestre Philharmonique de Budweis.
Engagée pour la création elle collabore à plusieurs reprises avec son père le compositeur Juris Kulakovs et défend le répertoire moderne dans des projets soutenus par la Radio Télévision Suisse, la Fondation Paul Sacher ou l'Ensemble Boswil.
Justine affectionne de partager son art au plus grand nombre, elle participe à la création de l'orchestre Nexus pour l’insertion des jeunes musiciens professionnels de Suisse Romande et elle s’engage dans le projet de démocratisation culturelle DÉMOS de la Philharmonie de Paris porté par l'Orchestre National du Capitole de Toulouse et Toulouse Métropole.
Justine joue sur un violon baroque anglais de 1751 généreusement offert par une mécène.

 


David SYPNIEWSKI
Violoniste

Né à Toulouse dans une famille de musiciens, David Sypniewski commence le violon dès le plus jeune âge. Après avoir suivi l’enseignement de Chantal Crenne au conservatoire de Toulouse et remporté un premier Prix au concours Leopold Ballan à Paris il entre à l’Académie Tibor Varga - Haute École de Musique de Lausanne dans la classe de Silvia Marcovici. Il intègre ensuite l’Académie de Musique de Bâle pour un master spécialisé en musique contemporaine. Il obtient alors le Fritz Gerber Award, prix qui récompense chaque année trois jeunes talents du répertoire moderne. En parallèle il suit l’académie d’orchestre du Sinfonieorchester Basel et du Lucerne Festival. Membre du Swiss Orchestra avec lequel il se produit régulièrement dans de grandes salles européennes telles que Tonhalle Zurich, Victoria Hall à Genève, Madrid Auditorio Nacional, il a joué occasionnellement dans des formations réputées telles que l’Orchestre National du Capitole, l’ensemble intercontemporain ou l’ensemble Appassionato. C’est à Fribourg que David découvre l’univers de la musique ancienne en collaborant avec le directeur musical de la basilique Notre-Dame, spécialiste du chant sacré de la Renaissance et du chant grégorien.

Raphaël TESTA
Joueur de cornet à bouquin

Raphaël Testa débute la pratique des instruments à vent vers l’âge de 12 ans et intègre l’harmonie Millavoise où il joue de la trompette à pistons.
Très tôt intéressé par la musique baroque il va s’initier à la pratique du cornet à bouquin au département de musique ancienne du Conservatoire National de Région de Toulouse, où il obtient son certificat de fin d’études.
Il rentre par la suite au Conservatoire de Musique de Genève où il obtient son certificat en 2007 dans la classe de William Dongois.
Il joue régulièrement avec diverses formations, chœurs, orchestres, quatuors vocaux accompagnés par 2 ou 3 instruments, et se produit tant en France qu’à l’étranger.

SCANDICUS

Ensemble vocal à voix d'hommes

Fondé en 2001 en Midi-Pyrénées, Scandicus s'inscrit dans une démarche de transmission des musiques anciennes. Du monochrome chant grégorien aux madrigalistes italiens en passant par le gothique flamboyant des polyphonistes franco-flamands, un éventail de répertoires et de couleurs musicales à redécouvrir jalonnent les sources musicales Européennes.
La configuration vocale de l'ensemble, du contre-ténor à la basse, permet de donner un éclat particulier à ces répertoires spécifiques destinés à l'origine aux voix d'hommes.
Scandicus souhaite ainsi restituer le plus fidèlement possible les réalités sonores de ces œuvres oubliées, par un travail effectué à partir des sources originales, par une connaissance approfondie des styles de vocalités en vigueur au Moyen-Age et à la Renaissance, mais également par un ancrage scientifique nécessaire à la bonne interprétation de ces répertoires.
Ce travail en profondeur, insufflé sous la direction de Jérémie Couleau et Jean-Louis Comoretto, a été salué par la critique dès le premier enregistrement de l'ensemble, Les Lamentations de Costanzo Festa paru chez Arion en 2007 (Choc du Monde de la Musique, 5 Diapason, Clé Resmusica…).
La démarche de transmission ne se réduit pas seulement à l'interprétation. L'action culturelle se développe à travers de véritables moments de partage avec le public, des formations et des collaborations avec des ensembles amateurs. Scandicus aime croire en ces rencontres qui fondent l'expérience esthétique aussi bien sur le plaisir que sur la compréhension.

Anna HOFMANN
Soprano berlinoise

Elle est née à Zwickau, la ville de Robert Schumann.
Enfant, elle a suivi des cours de violon, de piano et de chant et s'est régulièrement produite sur scène dans le chœur d'enfants de l'opéra de Chemnitz, où elle a découvert sa passion pour le théâtre musical. Elle a étudié à la Hochschule für Musik Hanns Eisler Berlin dans les classes de chant de Thomas Quasthoff et Renate Faltin, dans la classe de Lied de Wolfram Rieger ainsi qu'à la Jacobs School of Music/Université d'Indiana aux États-Unis avec Patricia Wise. Elle a également reçu d'importantes impulsions lors de masterclasses avec Irwin Gage, Hedwig Fassbender et Klesie Kelly.
On a pu voir la soprano sur scène dans différents rôles, notamment à l'Opéra de chambre de Rheinsberg ("Miriam" dans la première de Das goldene Kalb de Helmut Zapf), à l'Opéra d'été de Chorin ("Christel" dans Der Vogelhändler), au festival OperOderSpree à Neuzelle ("Eurydice" dans Orphée aux Enfers), au Gewandhaus de Leipzig, à la Meistersingerhalle de Nuremberg, à la Rheingoldhalle de Mayence et au Tempodrom de Berlin ("Christine" dans Le Fantôme de l'Opéra).
En tant que chanteuse de concert, Anna Hofmann est active dans toute l'Allemagne et l'Europe. Elle s'est ainsi produite en tant que soliste à la Bachwoche de Stuttgart sous la direction d'Helmut Rilling, avec le Coro Sociedad Bach de Madrid et l'Orquesta Filarmónica de Cámara Madrid au Konzerthaus de Berlin sous la direction d'Achim Zimmermann, au Festival Sacrum Non Profanum à Szczecin (Pologne) sous la direction de Bohdan Boguszewski, au Festival d'orgue de Modra et Skalica (Slovaquie), au Festival la Semaine d'Orgue à la Cathédrale de l'Abbaye (France) et au Festival de la Cathédrale de Lombez (France).
Anna Hofmann a bénéficié d'une bourse d'études aux États-Unis de la fondation Fulbright et d'une bourse de la fondation Walter et Charlotte Hamel à Hanovre. 

RALLY DEUX ETANGS
Association de cor de chasse
M. Didier LATOUR Président

Le Rallye Deux Etangs a été fondé en 1981 voici 37 ans. Le groupe est composé de sonneurs Basques, Béarnais, Landais et Bordelais. Membre de la Fédération Internationale des Trompes de France, élément moteur de l’Association des Trompes du Sud-Ouest, celui-ci s'est maintes fois illustré dans les concours Internationaux et régionaux : Vice -champion de France en 1990, Champion de France 1991, 3éme marche du podium en 2011 derrière le BAC et le Cercle Bourbon Vendôme avec un second prix de radouci et de basse sans oublier plusieurs fois Champion du Sud-Ouest dont le dernier à Maurrin en 2018.  En   2002, le groupe enregistre un CD à l'Abbaye de Cadouin, celui-ci rassemble plus de 100 sonneurs, puis un deuxième avec leurs amis des Trompes de Bonne en 2005 et enfin 2013 Entre Montagnes et Océan le petit dernier, Trompes et chants Basques, fruit du travail accompli pendant plusieurs années, mais aussi d'une très forte amitié. Pour finir, le Rallye Deux Etangs, au mois de juin 2018, en association avec L'EMA (ensemble musique ancienne) à donné deux concerts Trompe et Orchestre baroque en l'église St Bruno à Bordeaux et au Château Filhot à Sauternes.

Zoé BUYCK
Jeune harpiste primée à l'international

Née en 2007 à Millau, Zoé découvre la harpe celtique l’été 2012 lors d’un voyage familial en Irlande. Elle est tout de suite séduite par cet instrument et la musique traditionnelle « jouée dans la rue ». De retour en France, elle a l’occasion de manipuler des harpes en Bretagne en visitant la maison de la harpe de Dinan. Le coup de foudre est instantané. Elle rencontre enfin sa première professeure au conservatoire de Millau, et commence les cours en janvier 2013.
Elle participe en 2015 à son premier concours international à Monaco et obtient une mention spéciale du jury dans sa catégorie d’âge. Tout s’enchaîne rapidement avec l’achat d’une harpe à pédales. Zoé se concentre alors sur un répertoire classique.
Elle obtient 5 premiers prix dans différents niveaux aux concours français de la harpe entre 2016 et 2018.
Âgée de 11 ans en 2018, elle se présente au concours international de Hong Kong dans la catégorie 12-14 ans et obtient la 3ème place.
En 2019, elle se rend à Saint-Pétersbourg et obtient le premier prix dans la catégorie 12-15 ans au concours Krystal Key. En mars 2020, elle est invitée au Concert d’ouverture du festival de harpe au théâtre Mariinsky à Saint-Pétersbourg : évènement annulé pour raisons sanitaires.
Entre 2017 et 2021, Zoé suit les cours du conservatoire de Béziers et intègre l’orchestre Narbonne/Béziers. En parallèle, elle étudie le clavecin et joue dans l’orchestre de musique ancienne de Perpignan-Narbonne-Béziers. Elle obtient en 2021 son brevet d’études musicales avec mention Très bien à la harpe.
Depuis juin 2021 et suite à la crise sanitaire elle poursuit ses études de harpe en cours privé, elle est membre de l’orchestre du conservatoire de Sète. En 2021 elle obtient un premier prix lors de la 1ère édition du concours international en ligne «jeunes Talents en musique Classique ».
En 2022, elle obtient le premier prix du Concours Prodige Art.

Raphaël TESTA
Joueur de cornet à bouquin

Raphaël Testa débute la pratique des instruments à vent vers l’âge de 12 ans et intègre l’harmonie Millavoise où il joue de la trompette à pistons.
Très tôt intéressé par la musique baroque il va s’initier à la pratique du cornet à bouquin au département de musique ancienne du Conservatoire National de Région de Toulouse, où il obtient son certificat de fin d’études.
Il rentre par la suite au Conservatoire de Musique de Genève où il obtient son certificat en 2007 dans la classe de William Dongois.
Il joue régulièrement avec diverses formations, choeurs, orchestres, quatuors vocaux accompagnés par 2 ou 3 instruments, et se produit tant en France qu’à l’étranger.
 

Rémi HOCHART

Percussionniste et professeur au conservatoire de Brive

Il commence les percussions classiques à l'âge de 6 ans. Après avoir validé ses UV de solfège et d'orchestre, il obtient son prix de percussion au conservatoire de Toulouse, puis intègre le Pôle Supérieur de Musique de Toulouse. Il participe au festival d'été de Sédières pour lequel il a joué des opéras comme "Rigoletto" de Verdi ou "la Bohème" de Puccini. Il a aussi joué dans plusieurs ensembles comme le brass band de Toulouse, l'orchestre à vent de Niort, les ensembles "Voix d'Apamée" et "le Festin Musical", ou encore le New Jazz Band Project. Il intègre les festivals d'orgue en 2019 aux côtés d'Emmanuel Schublin et Thierry Jean. Après avoir enseigné dans différentes écoles de musique en Haute-Garonne, Ariège, Aveyron et Dordogne, il est aujourd'hui professeur au conservatoire de Brive.


Thierry JEAN
Trompettiste de la gendarmerie de la région d'Occitanie


Il commence à jouer de la trompette à 10 ans et prend ses premiers cours avec Joseph Rigade. Il entre ensuite au conservatoire de Meudon dans la classe de Roger Jeanmarie, lui-même « trompette solo à l’orchestre national de Radio-France » et obtient un Premier Prix de trompette et une Médaille d'Or au cornet.
En 1987, il intègre pour dix ans la Musique Principale des Troupes de Marine et mène parallèlement une activité de concertiste et d'enseignant en région parisienne.
Depuis 2000 il dirige l'orchestre d'harmonie de la Musique Municipale de Blagnac.
En 2004 il s'engage comme trompettiste dans la réserve opérationnelle de la région de gendarmerie d'Occitanie.
Il est également professeur de trompette à l'École de Musique « Graines d'Artistes » de Fonsorbes. Il est directeur artistique régional du concours Prodige Art.
Il a été trompettiste dans l’octuor de cuivres des « Musiciens de l’Autan » et a joué dans l'orchestre « Sentimental Trumpet » de Paul Capdevielle.
Depuis 2012 il crée avec Emmanuel Schublin un duo trompette et orgue qui donne de nombreux concerts et a enregistré plusieurs CDs.

 


Emmanuel SCHUBLIN
Organiste titulaire de l'orgue historique de Cintegabelle et de la Cathédrale de Lombez
Directeur artistique


D'origine alsacienne, c'est dans sa région natale qu’il a débuté l'orgue, bénéficiant pendant ses années de jeunesse de la formation des organistes de l’École d'Orgue Diocésaine et a joué les grandes orgues Ferdinand Stieffell, datant de 1777, se situant dans l'église de Reichshoffen, en Alsace, pendant une dizaine d'années en tant que principal organiste. Plus tard, il se perfectionne à Toulouse.
Organiste missionné depuis 2007 en tant que titulaire de l'orgue historique de l'église de Cintegabelle, près de Toulouse, véritable chef d’œuvre inauguré en 1742 au sein de l’abbaye de Boulbonne et attribué au facteur d'orgue du roi Christophe Moucherel. Il est également, depuis 2018, organiste titulaire de l'Orgue historique Monturus de 1780 de l'ancienne Cathédrale de Lombez et de l’église de Samatan.
Outre la conservation de l'instrument, Emmanuel Schublin assure la promotion de ce patrimoine notamment par des présentations concertantes et il a créé un cycle annuel de concerts spirituels d'orgue « Les Heures Musicales à l'Orgue historique de Cintegabelle » une véritable action culturelle de diffusion du goût de la musique d'orgue et de la connaissance de l’orgue.
Il est fondateur du Festival « La Semaine d'Orgue à la cathédrale de Vabres l'Abbaye », dans l'Aveyron, Orgue historique Micot de 1761 et de ceux de Samatan « Les Orgues du Saves » et de Lombez « Festival de la Cathédrale de Lombez », Gers, dont il assure la direction artistique.
Depuis 2016, il est également organiste et directeur artistique du cycle de concerts sur l'orgue allemand des frères Link de l'église de Saverdun, en Ariège.
Outre les concerts en tant que soliste, que ce soit aux grandes orgues, à l’orgue positif ou au clavecin, il donne également des concerts, avec des instrumentistes de renommée internationale jouant des instruments tels que la flûte de Pan, la trompette, le violon baroque, le cornet à bouquin, la harpe, la viole de gambe, le traverso, ainsi que des chanteurs solistes, chœurs et d'autres artistes.
Il lui tient à cœur de transmettre l'art du jeu de l'orgue en organisant des concerts pédagogiques, s'adressant à tout public, ainsi qu'à la plus jeune génération.
Depuis 2016 il a enregistré plusieurs CDs.

 

Festivals - Concerts - Vidéos - Disques
www.sentagabelarecords.com