top of page

Tous les artistes

Charlotte BAILLOT
Violoniste baroque

Originaire de Normandie, en France, Charlotte Baillot a fait ses études au Conservatoire et à la faculté de musicologie de Rennes, en France. Diplômée en 2009, elle rejoint le Conservatoire de Paris pour se perfectionner avant de rejoindre l’« Institut Supérieur des Arts de Toulouse » à Toulouse, en France, pour la formation au Diplôme d’Etat d’enseignement et la Licence d’interprétation. En 2015, elle poursuit ses études au Pôle des Arts Baroques de Toulouse. Elle obtient son diplôme à l’unanimité avec les félicitations du jury en 2019.
Elle se produit régulièrement en concert au sein de l’Orchestre de Chambre de Toulouse, de l’Orchestre Mozart de Toulouse et de l’orchestre Occitania.
Depuis quatre ans, elle accompagne le groupe pop rock toulousain « Cats on Trees » en tournée.
Charlotte Baillot enseigne également le violon dans les écoles de musique de Balma, Pins Justaret et Casselardit.


CHŒUR BASQUE ETXEKOAK
Sayo Chimm chef de chœur

ETXEKOAK est né en 1995 de la rencontre d'un homme passionné et pétri de culture basque, Jordi FREIXA, d'une dizaine de chanteurs basques d'origine ou de cœur et du Président de l'association ESKUALDUNEN BILTZARRA de Bordeaux, Ramuntxo DUFAU.
ETXEKOAK est une association indépendante depuis décembre 1997.
Elle s'est donnée comme objectif la promotion et la transmission de la culture traditionnelle basque à travers le chant choral.
A la date de sa création, ETXEKOAK était le seul chœur d'hommes basque de la région bordelaise.
A ce jour une quarantaine de choristes composent le chœur dirigé par son chef et fondateur, Jordi FREIXA et par son assistante Sayo CHIMM.
Le répertoire est constitué en majeure partie de chants traditionnels basques. Il s'appuie sur des chants festifs, des chants d'amour, patriotiques ou religieux, florilège de la culture musicale des 7 provinces qui composent le Pays Basque. Il comporte également des œuvres issues d'autres traditions ou d'autres formes d'écritures musicales pour chœur d'hommes.
Tout en assurant ses concerts traditionnels, ETXEKOAK a enregistré deux CD.
Le chœur se produit régulièrement lors de divers concerts dans toute la France, à l’étranger mais principalement en Nouvelle Aquitaine.
Reconnu par sa musicalité, sa couleur vocale et la sincérité de son interprétation, il a été appelé à deux reprises pour collaborer aux représentations du ” Vaisseau Fantôme ” de Richard Wagner à l'Opéra de Bordeaux, en interprétant le chœur des Hollandais. Cette participation a été saluée par les critiques musicales nationales et internationales.
ETXEKOAK a participé au Grand Théâtre de Bordeaux au 30ème anniversaire de la Fondation de France. Il a également produit et interprété son propre et premier spectacle vivant ” SOUVENIR DU PAYS BASQUE “. Pour ce faire, il a collaboré avec le groupe de musiciens et danseurs KEMEN DANTZA d'Irun. Ce spectacle a été chaleureusement accueilli par plus de 1500 spectateurs au Palais des Sports de Bordeaux.
ETXEKOAK a participé à plusieurs reprises au Festival d'Otxote de Cambo les Bains ainsi qu’au festival International d'Otxote de Portugalette (Euskadi – Bilbao), ETXEKOAK a également organisé en collaboration avec l’Opéra de Bordeaux, le festival International d’Otxoté au Grand Théâtre  et en l’Eglise Notre Dame de Bordeaux.
ETXEKOAK s'est produit à Casablanca (Maroc) dans le cadre de la Kermesse annuelle des Provinces de France, organisée par l'Association ” Les Enfants de l'Adour “, à Lesaka (Navarre), à Pampelune, à Tafalla (Navarre).
ETXEKOAK a produit : des animations de congrès privés dans différents lieux de Nouvelle Aquitaine, des concerts en Touraine (collégiale de Bueil), à Lille, dans la Drome, à Roquebrune Cap Martin, à Bayonne, à Arcangues, à St Jean Le Vieux, à Espelette, à l’Atrium de Dax, à Pons (Charente), à Persac (Vienne), à St Genis des Fontaines dans le cadre du festival lyrique des Pays Catalans (Pyrénées Orientales), à Montignac en Périgord, à Escassefort (Lot et Garonne), à Brive (Corrèze), à Marigny Brizay (Vienne), à Chateauneuf sur Charente, Payré (Vienne), Piegut-Pluviers (Dordogne), Vendeuvre du Poitou, à Courpignac (Charente Maritime), à Allas Champagne (Charente Maritime), à Ebreuil (Allier), à Vallet (Loire Atlantique), à Salignac de Mirambeau (Charente Maritime), à Moncarret (Dordogne), à Mouthiers (Charente), à Chateauneuf sur Charente, à Exideuil sur Vienne, à Marigny Brizay (Vienne), à Buzet sur Baïse (Lot et Garonne), à Castéra-Lectourois (Gers)  ainsi que dans toute la région bordelaise : Pin Galant à Mérignac, Auditorium de Bordeaux, La Coupole à Saint Loubès, au Rocher de palmer  à Cenon, aux halles de Gascogne à Léognan, au Théâtre du Pont Tournant à Bordeaux, à Tresses, à Fargues St Hilaire, à Yvrac, à Pompignac, à Castres Gironde, à Sadirac, à Cénac, à Lormont, à Floirac, à Bassens, à Ambarès, à Parempuyre, à Le Barp, à Cambes, à Ambès, à Hourtin, à Marcenais, à Soussans, à St Médard en Jalles, à St Christophe des Bardes, à Lacanau, à Langon, à Noaillan, à St Michel de Rieufret, à Balizac, à St Médard d’Eyrans, à Abbaye de St Ferme, à Abbaye de Verteuil, à Blanquefort, à Eysines, à Le Haillan, à Le Bouscat, à Pessac, à Talence, à Gradignan, à Vendays Montalivet, Lège Cap-Ferret, Latresne, Lège Cap-Ferret, Quinsac  …,
ETXEKOAK a accompagné la célèbre chanteuse basque Anne Etchegoyen lors de sa tournée à Bordeaux ainsi que Michel Etcheverry lors de concerts à Bordeaux.
En 2008, lors du tournage de la série SCALP diffusée sur Canal+, ETXEKOAK a été sollicité pour interpréter le chant  « ARA NUN DIRAN »
Lors de sa montée en TOP14 de rugby, ETXEKOAK a enregistré avec la Band’ a Léo l’hymne de l’UBB (Union Bordeaux Bègles Rugby).
ETXEKOAK se produit également en concert avec les trompes de chasse des VENEURS BORDELAIS. Il s’est produit à St Jean d’Illac, …,
ETXEKOAK soutient les associations caritatives, Sud-Ouest Solidarité, Secours Populaire, Fondation de France, Croix Rouge Française, Lion’s Club, Kiwanis, ainsi que la recherche médicale.

 


RALLY DEUX ETANGS
Association de trompes de chasse
Didier LATOUR président

Le Rallye Deux Etangs a été fondé en 1981 voici 37 ans. Le groupe est composé de sonneurs Basques, Béarnais, Landais et Bordelais. Membre de la Fédération Internationale des Trompes de France, élément moteur de l’Association des Trompes du Sud-Ouest, celui-ci s'est maintes fois illustré dans les concours Internationaux et régionaux : Vice -champion de France en 1990, Champion de France 1991, 3éme marche du podium en 2011 derrière le BAC et le Cercle Bourbon Vendôme avec un second prix de radouci et de basse sans oublier plusieurs fois Champion du Sud-Ouest dont le dernier à Maurrin en 2018.  En   2002, le groupe enregistre un CD à l'Abbaye de Cadouin, celui-ci rassemble plus de 100 sonneurs, puis un deuxième avec leurs amis des Trompes de Bonne en 2005 et enfin 2013 Entre Montagnes et Océan le petit dernier, Trompes et chants Basques, fruit du travail accompli pendant plusieurs années, mais aussi d'une très forte amitié. Pour finir, le Rallye Deux Etangs, au mois de juin 2018, en association avec L'EMA (ensemble musique ancienne) à donné deux concerts Trompe et Orchestre baroque en l'église St Bruno à Bordeaux et au Château Filhot à Sauternes.

 


Anna HOFMANN
Soprano berlinoise

Elle est née à Zwickau, la ville de Robert Schumann.
Enfant, elle a suivi des cours de violon, de piano et de chant et s'est régulièrement produite sur scène dans le chœur d'enfants de l'opéra de Chemnitz, où elle a découvert sa passion pour le théâtre musical. Elle a étudié à la Hochschule für Musik Hanns Eisler Berlin dans les classes de chant de Thomas Quasthoff et Renate Faltin, dans la classe de Lied de Wolfram Rieger ainsi qu'à la Jacobs School of Music/Université d'Indiana aux États-Unis avec Patricia Wise. Elle a également reçu d'importantes impulsions lors de masterclasses avec Irwin Gage, Hedwig Fassbender et Klesie Kelly.
On a pu voir la soprano sur scène dans différents rôles, notamment à l'Opéra de chambre de Rheinsberg ("Miriam" dans la première de Das goldene Kalb de Helmut Zapf), à l'Opéra d'été de Chorin ("Christel" dans Der Vogelhändler), au festival OperOderSpree à Neuzelle ("Eurydice" dans Orphée aux Enfers), au Gewandhaus de Leipzig, à la Meistersingerhalle de Nuremberg, à la Rheingoldhalle de Mayence et au Tempodrom de Berlin ("Christine" dans Le Fantôme de l'Opéra).
En tant que chanteuse de concert, Anna Hofmann est active dans toute l'Allemagne et l'Europe. Elle s'est ainsi produite en tant que soliste à la Bachwoche de Stuttgart sous la direction d'Helmut Rilling, avec le Coro Sociedad Bach de Madrid et l'Orquesta Filarmónica de Cámara Madrid au Konzerthaus de Berlin sous la direction d'Achim Zimmermann, au Festival Sacrum Non Profanum à Szczecin (Pologne) sous la direction de Bohdan Boguszewski, au Festival d'orgue de Modra et Skalica (Slovaquie), au Festival la Semaine d'Orgue à la Cathédrale de l'Abbaye (France) et au Festival de la Cathédrale de Lombez (France).
Anna Hofmann a bénéficié d'une bourse d'études aux États-Unis de la fondation Fulbright et d'une bourse de la fondation Walter et Charlotte Hamel à Hanovre.

 


Kaori TAKEDA
Tromboniste

Elle est née à KAGOSHIMA dans le sud du Japon. Elle débute le trombone à l'âge de 12 ans.Elle était dans la classe de Mikita NAKANE et Toshihiro SHIRAHAMA à l' université de Kurashiki-Sakuyo. Après l'obtention de sa licence, elle a joué dans divers orchestres symphonique et orchestre harmonie  en tant que que musicienne  supplémentaire. Elle a donné plusieurs concerts avec son groupe d ensemble de trombone, d'ensemble de cuivre et orchestre de jazz. Elle a également enseigné dans un jeune orchestre harmonie. Elle est venue en Allemagne en 2022 et est actuellement dans une classe de trombone de KV prof. Uwe Voigt et classe de musique de chambre de Prof. Jan Donner à l'université Hochschule für Musik Carl Maria von Weber Dresden en master.

 


Miki NAGATA

Tromboniste et professeur au conservatoire de Tarbes

Elle est née au Japon. Après l’obtention de sa licence d’interprétation de trombone à l’université Kunitachi à Tokyo elle est arrivée en France au CRR de Toulouse afin de continuer ses études en 2009.
Après son diplôme de CRR de Toulouse, elle a continué ses études au CNSM de Lyon en trombone basse, où elle a obtenu son DNSPM en 2017.
En suite elle a fait sa formation de diplôme d’état d’enseignement artistique à l’Institute supérieur des arts de Toulouse, elle a obtenu son DE en 2020.
Elle a eu en outre, le 1er prix du concours artistique Épinal en 2014.
Elle a donnée plusieurs récitals dans le Sud-Ouest de la France ainsi que dans la région grenobloise en duo de trombone et orgue avec son amie Kaori Sakai.
Elle joue aussi dans un groupe constitué ses amie Japonaise, l’ensemble de trombones « Miyabi », et ont donné des concerts dans les cadres de plusieurs festivals en France.
Elle a créé un duo de trombone basse et euphonium également nommé <Mizuki> avec son amie Mizuho KOSUGI et ont obtenu la mention spéciale de MEDICI concours international en musique de chambre en 2021.
Actuellement elle est également enseignante de Trombone au Conservatoire de Tarbes et les Ateliers Musicaux de Toulouse.

 


Marc PONTUS
Contre-ténor

Né en 1967, Marc Pontus entreprend des études musicales en clarinette puis en chant en voix de Contre ténor aux conservatoires de Montpellier, Toulouse et à la Maîtrise Nationale de Versailles dans lesquels il obtiendra plusieurs distinctions ;
Il va très vite intégrer des Ensembles Vocaux renommés tels que les Arts Florissants, le Concert Spirituel, le Poème Harmonique, l’ensemble Doulce Mémoire,  le chœur de chambre des Eléments avec qui il va être un élément principal.
En ce moment, il chante avec les ensembles JACQUES MODERNE, DULCI JUBILO et régulièrement avec l’ensemble renaissance SCANDICUS ;
Parallèlement, il interprète en Soliste diverses Œuvres de la période Renaissance, Baroque et Contemporaine ;
Sa discographie compte actuellement plus d’une trentaine d’Enregistrements.

 


Justine SYPNIEWSKI
Violoniste

Violoniste lettone née à Riga dans une famille d’artistes, Justine est initiée à la musique par le violon et le piano dès le plus jeune âge. Elle poursuivra de front l’apprentissage de ces deux instruments au conservatoire parallèlement à l’étude des arts plastiques. C’est avec le violon en qu’elle choisit de se former en Suisse dans la classe de Pierre Amoyal à la Haute École de Musique de Lausanne. Elle intègre ensuite la classe de Rudolf Koelman à l’Université des Arts de Zurich pour l’obtention d’un deuxième Master spécialisé en pédagogie instrumentale. Elle bénéficie également de l’enseignement des grands violonistes Gyula Stuller, Ivry Gitlis, Pavel Vernikov et Didier Lockwood. À Lausanne Justine participe à la création de l'orchestre Nexus pour l’insertion des jeunes musiciens professionnels. Elle joue régulièrement en soliste en Suisse, notamment au Victoria Hall de Genève avec la Camerata Armin Jordan, mais aussi avec l’Ensemble Boswil, l’Orchestre des Hautes Ecoles de Suisse Romande et l’Orchestre Philharmonique de Budweis.
Engagée pour la création elle collabore à plusieurs reprises avec son père le compositeur Juris Kulakovs et défend le répertoire moderne dans des projets soutenus par la Radio Télévision Suisse, la Fondation Paul Sacher ou l'Ensemble Boswil.
Justine affectionne de partager son art au plus grand nombre, elle participe à la création de l'orchestre Nexus pour l’insertion des jeunes musiciens professionnels de Suisse Romande et elle s’engage dans le projet de démocratisation culturelle DÉMOS de la Philharmonie de Paris porté par l'Orchestre National du Capitole de Toulouse et Toulouse Métropole.
Justine joue sur un violon baroque anglais de 1751 généreusement offert par une mécène.

 


David SYPNIEWSKI
Violoniste

Né à Toulouse dans une famille de musiciens, David Sypniewski commence le violon dès le plus jeune âge. Après avoir suivi l’enseignement de Chantal Crenne au conservatoire de Toulouse et remporté un premier Prix au concours Leopold Ballan à Paris il entre à l’Académie Tibor Varga - Haute École de Musique de Lausanne dans la classe de Silvia Marcovici. Il intègre ensuite l’Académie de Musique de Bâle pour un master spécialisé en musique contemporaine. Il obtient alors le Fritz Gerber Award, prix qui récompense chaque année trois jeunes talents du répertoire moderne. En parallèle il suit l’académie d’orchestre du Sinfonieorchester Basel et du Lucerne Festival. Membre du Swiss Orchestra avec lequel il se produit régulièrement dans de grandes salles européennes telles que Tonhalle Zurich, Victoria Hall à Genève, Madrid Auditorio Nacional, il a joué occasionnellement dans des formations réputées telles que l’Orchestre National du Capitole, l’ensemble intercontemporain ou l’ensemble Appassionato. C’est à Fribourg que David découvre l’univers de la musique ancienne en collaborant avec le directeur musical de la basilique Notre-Dame, spécialiste du chant sacré de la Renaissance et du chant grégorien.

 


LE CHŒUR CORSE DE SARTENE
Jean-Paul Poletti

Le chœur d’hommes de Sartène est crée par Jean-Paul Poletti en 1995.
Composé de 5 hommes, le groupe invente sans cesse des espaces musicaux de forme classique, nourris par le passé, mais d’inspiration contemporaine.
Le Chœur, rêve d’inscrire la polyphonie méditerranéenne dans l’histoire de la musique classique, ce n’est plus aujourd’hui une utopie. Dans l’univers musical corse, le Chœur tient une place atypique, ses chanteurs de formation classique donnant un son particulier à la polyphonie traditionnelle.
Le son et la justesse sont leur credo, travailleurs infatigables. La remise en question est permanente pour ce groupe, ce qui lui permet d’avancer et de toujours progresser en explorant de nouvelles formes musicales.
Le respect du public et de cette grande dame qu’est la musique sont aussi le souci de ces chanteurs qui tendent toujours vers plus de perfection ne se contentant pas du noir et blanc de la partition, mais essayant d’y apporter de la couleur.
Les différents répertoires du groupe oscillent entre profane et sacré en tentant de véhiculer l’émotion, une idée de l’âme corse et des mystères de cette île, en bref ce qui est invisible pour les yeux.
Dans le monde entier et les scènes les plus importantes (Mexique, Chine, Corée, Etats unis, Autriche, Belgique, Russie …) ils essaient depuis 1995 de transmettre au public une partie d’eux même.

Eliette DUCOURNAU PARMENTIER

Soprano lyrique

Eliette Ducournau Parmentier est soprano lyrique. Depuis sa création, elle fait partie du choeur professionnel "les Eléments" (Dir. Joël Suhubiette) pour un répertoire qui s’étend de la musique baroque aux créations contemporaines.
Avec cet ensemble, elle a chanté dans de nombreux concerts et enregistrements, a capella, avec piano, ou avec orchestre, sous la baguette de chefs prestigieux comme Michel Plasson, Emmanuel Krivine, Jérémie Rohrer, Louis Langrée ....
Elle a tout récemment participé à la re-création de l'opéra en occitan "Daphnis et Alcimadure" de Mondonville au Théâtre du Capitole avec l'orchestre "Les Passions" (Dir. Jean-Marc Andrieu) ainsi qu'au concert de musique anglaise donné avec l'orchestre "Les Ombres" (Dir. Margaux Blanchard et Sylvain Sarthe) à la Halle aux grains de Toulouse pour les 25 ans de l'ensemble.
Régulièrement soliste au sein de l’« Ensemble Baroque de Toulouse » elle affectionne particulièrement l’oratorio : Magnificat, Oratorio de Pâques et Cantates de Bach, Ode à Sainte Cécile de Purcell, Salve Regina de Haendel, Missa brevis et Requiem de Mozart, Salve Regina, Gloria et Magnificat de Vivaldi, Stabat Mater de Pergolèse ...
Avec ce même ensemble, elle aborde aussi un répertoire plus lyrique: "Orphée et Eurydice" de Glück, "La cantate du café" de J. S. Bach, "Le triomphe des Arts"de B. A. Dupuy.
Pour des concerts plus intimistes, elle collabore régulièrement avec différents artistes (Les balseuses, duo de Steel Drums avec Fabienne et Isabelle Rivière, l'ensemble Sull'aria avec Marc Pontus, contre-ténor et la claveciniste Saori Sato , Fascinating Rhythms avec Michel Parmentier, Thalia avec Marie Geligné, Bertrand Maon et la pianiste Mariella Fiordalliso, l'organiste Emmanuel Schublin et plus récemment la chanteuse Muriel Batbie Castell).

Muriel BATBIE CASTELL

Soprano

Née à Toulouse, Muriel Batbie Castell pratique très tôt la musique et le chant, tout en se laissant bercer par les sonorités de la langue occitane qu’elle entend dans sa famille au cœur des Pyrénées.
Plus tard, après un cursus d’études musicales au lycée St Sernin, elle travaille la technique vocale avec Geneviève Philip avant de rentrer au Conservatoire de Toulouse, au département de musique ancienne dans la classe d’Hervé Niquet (Le Concert Spirituel). Sa formation se poursuit au Conservatoire de Narbonne où elle obtient le diplôme de chant baroque, et aux Conservatoires de Lorient et de Montauban, en chant lyrique.
A partir de 2002, elle fonde plusieurs ensembles et collabore avec de nombreux artistes, compositeurs, auteurs, cinéastes, musiciens, photographes, peintres... ce qui l'emmène à enregistrer 4 albums (Cants de Trobadors, Canta a capella, Ars Intima, Par tous les chemins).
En 2013 elle reçoit le 1er Prix (Rose d'Argent) de la Chanson poétique de création décerné par l'Académie des Jeux Floraux.
En 2022, elle reçoit le Prix de Musique Déodat de Séverac décerné par l'Académie du Languedoc.
Parallèlement à sa formation musicale, Muriel Batbie Castell poursuit des études littéraires et linguistiques (Licence de Lettres et Arts, CAPES d’Occitan) à l’Université Toulouse Jean-Jaurès.
C’est pour cette double compétence (vocale et linguistique) qu’elle est choisie comme voix bilingue (français-occitan) du métro toulousain en 2011 puis voix de référence pour les transports toulousains (Téléo, petit train touristique).
 


Jean-Pierre FURLAN
Ténor international

De parents vénitiens, Jean-Pierre Furlan est né à Muret, près de Toulouse. Il commence ses études musicales par la trompette au conservatoire de Toulouse, puis à l'Ecole Normale de Musique de Paris où il obtient de nombreux prix. En 1985, il découvre le chant avec Christiane Patard et décide de s'y consacrer entièrement. En 1987, il entre au Chœur de l'Armée Française et en devient rapidement l'un des solistes.
Découvert par Gabriel Dussurget lors d’un concert, il débute sa carrière au cours de la saison 1992-1993 dans le rôle d’Hoffmann à la salle Gaveau à Paris. Il aborde alors plusieurs rôles importants de son répertoire: le Duc de Mantoue (Rigoletto) et Edgardo (Lucia di Lammermoor) à l’opéra du Rhin et à l’opéra de Malmö, Faust (la Damnation de Faust) et Vincent (Mireille) à l’opéra d’Avignon, Pinkerton (Madame Butterfly) à l’opéra royal de Wallonie, Marcello (la Bohème de Leoncavallo) au Festival de Wexford, Macduff (Macbeth) à l’opéra de Tours et de Toulon et Alfredo (La Traviata) à l’opéra de Dublin. Il est lauréat des clefs d’or de la Halle aux Grains (Toulouse).
Entre 1995 et 1999, il fait entre autres ses débuts : à la Fenice de Venise dans le rôle de Pinkerton et dans Roméo et Juliette de Berlioz, à la Scala de Milan dans le rôle titre de Faust de Gounod, à l’opéra de Hambourg et au Deutsche Oper de Berlin dans le rôle titre des Contes d’Hoffmann.
Puis il est invité en Amérique du Nord : à l’opéra de Toronto pour Pollione (Norma), à Philadelphie pour Hoffmann, à Boston où il débute le rôle de Radames (Aïda) et le rôle titre de Don Carlos pour la version en cinq actes de Verdi. Il chante aussi Pinkerton à Cagliari et Hoffmann à Sassari.
Au début des années 2000, Jean- Pierre Furlan aborde deux autres rôles majeurs du répertoire : Don José dans Carmen à l’opéra royal de Wallonie, Avignon, et au festival de Carcassonne puis à l’opéra du Rhin ainsi qu’à l’opéra de Leipzig, Zürich et Hambourg. Manrico dans la version française du Trouvère à l’opéra de Montpellier, et dans la version italienne à l’esplanade de Saint Etienne.
Par la suite, il chante pour la première fois le rôle de Cavaradossi (Tosca) à Saint Etienne et de Jean (Hérodiade) à Liège. Puis Don José à Marseille, Don Carlos à Hambourg, Artus (le Fou de Landowski) au théâtre du Châtelet à Paris, les Contes d’Hoffmann au festival de Savonlinna et Pinkerton à l’opéra de Karlsruhe et de Hambourg.
En concert, on a pu l’entendre dans le Requiem de Berlioz au Palais Omnisport de Bercy, dans la Damnation de Faust à Monte Carlo , Birmingham , Pékin et Tokyo (invité par Charles Dutoit), dans Das Klagende Lied (Mahler) à Madrid, dans la Petite Messe Solennelle de Rossini à Marseille, lors du concert d’ouverture de << Lille Capitale Européenne de la culture >>, dans le Requiem de Dvorak à Antibes ou au Théâtre des Champs-Elysées à Paris (sous la direction de Myung-Whun-Chung).
Récemment, il aborde un répertoire plus dramatique, à savoir : Luigi (Il Tabarro) à l’opéra de Lyon, Canio
(Paillasse), le rôle titre dans Polyeucte (Gounod), Samson (Samson et Dalila) à l’Esplanade de Saint Etienne, Calaf (Turandot) à l’opéra d’Avignon, et le Cid dans le rôle titre à Zurich (sous la direction de Michel Plasson) où il réussit le pari insensé de monter le rôle en deux jours pour remplacer José Cura et obtient un très grand succès durant les représentations.
Dernièrement, on a pu l'entendre dans Don José au festival de Savonlinna, à Leipzig, Avignon, Hambourg, Lecce, Hong-Kong, Séoul et Graz, Hoffmann à Malmö, Graz et Lisbonne, Radames (Aida) à Liège, Don Carlo (version italienne) à Copenhague, Don Carlos (version française) à Anvers, Hambourg et au Staatsoper de Vienne, Luigi (Il Tabarro) à Bari, Samson à Karlsruhe, Marseille et Oviedo, Cavaradossi (Tosca) à Copenhague et Beyrouth, Canio (Pagliacci) et Turiddu (Cavalleria) en Avignon, Calaf (Turandot) à Metz, Eléazar (La Juive) à Gand et Anvers, Otello (Verdi) à Massy-Palaiseau.
Il a chanté en version concert dans La Straniera (Bellini) à Marseille et Das Lied von der Erde (Mahler) à la salle Pleyel.
Dans un futur proche, on pourra l'entendre dans Madame Chrysanthème (Messager) et dans Boris Godounov (Moussorgsky) à Marseille, ainsi que dans Samson à Maribor et Metz.

 


SCANDICUS
Ensemble vocal à voix d'hommes


Fondé en 2001 en Midi-Pyrénées, Scandicus s'inscrit dans une démarche de transmission des musiques anciennes. Du monochrome chant grégorien aux madrigalistes italiens en passant par le gothique flamboyant des polyphonistes franco-flamands, un éventail de répertoires et de couleurs musicales à redécouvrir jalonnent les sources musicales Européennes.
La configuration vocale de l'ensemble, du contre-ténor à la basse, permet de donner un éclat particulier à ces répertoires spécifiques destinés à l'origine aux voix d'hommes.
Scandicus souhaite ainsi restituer le plus fidèlement possible les réalités sonores de ces œuvres oubliées, par un travail effectué à partir des sources originales, par une connaissance approfondie des styles de vocalités en vigueur au Moyen-Age et à la Renaissance, mais également par un ancrage scientifique nécessaire à la bonne interprétation de ces répertoires.
Ce travail en profondeur, insufflé sous la direction de Jérémie Couleau et Jean-Louis Comoretto, a été salué par la critique dès le premier enregistrement de l'ensemble, Les Lamentations de Costanzo Festa paru chez Arion en 2007 (Choc du Monde de la Musique, 5 Diapason, Clé Resmusica…).
La démarche de transmission ne se réduit pas seulement à l'interprétation. L'action culturelle se développe à travers de véritables moments de partage avec le public, des formations et des collaborations avec des ensembles amateurs. Scandicus aime croire en ces rencontres qui fondent l'expérience esthétique aussi bien sur le plaisir que sur la compréhension.

 


Dominique ROLS
Ténor et chef de chœur

Après de nombreuses années au sein de la maîtrise des petits chanteurs de Béziers, Dominique Rols étudie la musicologie et la musicothérapie à l'université de Montpellier, et le chant aux conservatoires de Montpellier, Rueil-Malmaison, Toulouse, et se perfectionne au sein de la maîtrise de Notre-Dame de Paris dans le cadre de la formation professionnelle pour les jeunes solistes sous la direction de Michel Marc Gervais.
C'est là que son intérêt pour la musique ancienne et plus particulièrement le répertoire polyphonique de la Renaissance va se développer.
Il a fait partie du chœur de l'Armée Française, et a co-initié le chœur d'hommes professionnel Toulousain « SCANDICUS », militant dans une politique de développement professionnel de diffusion discographique et de recherche musicologique, tourné vers l'époque de la Renaissance et des précurseurs du moyen-âge, qui se produit en concert en France dans de nombreuses régions.

 

CAPELLA AUSCITENSIS
Jean-Paul Gipon direction

La CAPELLA AUSCITENSIS a été fondée en 2008 par Jean-Paul Gipon.
Elle est exclusivement vouée au grand répertoire de musique sacrée de la Renaissance. La période ainsi couverte va, environ, de 1450 (Josquin Desprez, Brummel…) à 1620 avec les derniers représentants de l’âge d’or de la polyphonie vocale (Cardoso…).
Cette formation regroupe, depuis le début, des chanteurs professionnels et des chanteurs amateurs au niveau confirmé qui chantent à deux par voix. Ainsi, la formation peut-elle être à effectif variable selon les œuvres abordées, de huit pour quatre voix à seize pour un double chœur à 8 voix.
Jean-Paul Gipon, directeur artistique de la Capella Auscitensis, a un long parcours de chef de chœur. Formé par Philippe Caillard, il a fondé son premier ensemble vocal en 1973, en Ile de France, ensemble qu’il a dirigé durant trente ans et qui a enregistré de nombreux disques (Charpentier- Carissimi – Banchieri- Victoria – Lassus….). En 2004, il a créé une grande chorale d’amateurs à Auch, la Schola Auscitana avec qui il a donné pendant les quatre ans où il a été son directeur de très nombreux concerts.
Désireux d’accéder aux œuvres complexes de la Renaissance et cherchant à leur donner la meilleure couleur vocale possible, il fonde à cet effet la Capella Auscitensis en novembre 2008. Jean-Paul Gipon est également organiste et a travaillé avec Marie-Claire Alain.

Bernard FOURTET

Ensemble Méandre, Serpent baroque

Tromboniste de formation, Bernard Fourtet s'intéressa en autodidacte aux cuivres anciens. Il apprit, pratiqua et enseigna ses instruments (saqueboute, serpent et ophicléide) au sein d'ensembles baroques internationaux (notamment Les Saqueboutiers, La Fenice et Hespèrion XX), de structures importantes (Conservatoire de Toulouse) et de stages (notamment au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, au Curso Internacional de Daroca et au Festival du Monastier).
Il pratiqua intensément le chant choral, comme choriste (baryton) et comme chef de choeur (Quilisma). En tant que tel, il acquit une bonne connaissance de l'oeuvre de Monteverdi et de ses contemporains.
Il fut le fondateur de l’ensemble de serpents Méandre, de l’Ophicléide enchanté avec Anne-Lise Panisset, de l'ADONIS et de la FACQOQCAF.

MUSIQUE MUNICIPALE DE BLAGNAC

Thierry Jean direction

 

La Musique Municipale de Blagnac vous propose, depuis 75 ans, une large palette musicale. Batterie Fanfare à l’origine, notre orchestre de bal musette rassemble aujourd'hui 40 musiciens amateurs passionnés qui compose avec créativité toutes vos manifestations.
De la direction artistique à la création spécifique, notre orchestre interprète des pièces musicales variées répondant à vos attentes en termes de concerts spectacles. Acteur majeur de l’évolution de notre répertoire, nous accompagnons également des chorales et tout autre ensemble artistique. Nous convoquons parfois le son des cornemuses pour sublimer nos interprétations.
Parce que notre histoire est basée sur la formation d'une Batterie Fanfare, nos musiciens défilent en exécutant les pas redoublés. Souvenir d'une personne ou d'un événement, religieux ou non, le registre musical dans lequel s'inscrit une commémoration respecte le protocole des cérémonies officielles. (Commémorations du 11 nov., du 8 mai, célébrations...).
Les moments de festivités et de convivialité animent la vie d'une commune et ses habitants. Nous accompagnons vos projets d’événements culturels et artistiques, pour fêter, célébrer ou tout simplement partager un moment de votre histoire !
 


Raphaël TESTA
Joueur de cornet à bouquin

Raphaël Testa débute la pratique des instruments à vent vers l’âge de 12 ans et intègre l’harmonie Millavoise où il joue de la trompette à pistons.
Très tôt intéressé par la musique baroque il va s’initier à la pratique du cornet à bouquin au département de musique ancienne du Conservatoire National de Région de Toulouse, où il obtient son certificat de fin d’études.
Il rentre par la suite au Conservatoire de Musique de Genève où il obtient son certificat en 2007 dans la classe de William Dongois.
Il joue régulièrement avec diverses formations, chœurs, orchestres, quatuors vocaux accompagnés par 2 ou 3 instruments, et se produit tant en France qu’à l’étranger.

 


Zoé BUYCK
Jeune harpiste primée à l'international

Née en 2007, elle découverte de la harpe celtique l'été 2012 lors d'un voyage familialen lrlande. Elle prend ses premiers cours de harpe en janvier 2013 au conservatoire de Millau. En 2015 elle participe au concours international à Monaco et obtient une mention spéciale du jury dans sa catégorie d'âge. Suite a cette expérience. Cinq premiers prix s'enchainent dans différents niveaux au concours Français de la harpe à Limoges entre 2016 et 2018.
Agée de 11 ans en 2018 elle tente le concours internationalde Hong Kong dans la catégorie 12-14 ans et obtrent la 3ème place. Elle se présente en 2019 au concours Krystal Key de Saint-Pétersbourg et remporte le premier prix avec un prix special d'interprétation dans la categorie 12-15 ans. Enfin Zoé obtient le premier prix du concours international en ligne «JeunesTalents musique Classique» en 2021. Le premier prix au concours Prodige Art obtenu en 2022. Le premier prix du Concours international Martine Géliot « Jeunes talents » en 2022 et le prix des Editions Billaudot pour la meilleure interprétation de l'æuvre de Guillaume Connesson puis le 2ème prix du concours international de Szeged dans la categorie moins de 25 ans en 2022.
Zoé est Lauréate 2023 de la Fondation Veronique Daverio.

Rémi HOCHART
Percussionniste et professeur au conservatoire de Brive

Il commence les percussions classiques à l'âge de 6 ans. Après avoir validé ses UV de solfège et d'orchestre, il obtient son prix de percussion au conservatoire de Toulouse, puis intègre le Pôle Supérieur de Musique de Toulouse. Il participe au festival d'été de Sédières pour lequel il a joué des opéras comme "Rigoletto" de Verdi ou "la Bohème" de Puccini. Il a aussi joué dans plusieurs ensembles comme le brass band de Toulouse, l'orchestre à vent de Niort, les ensembles "Voix d'Apamée" et "le Festin Musical", ou encore le New Jazz Band Project. Il intègre les festivals d'orgue en 2019 aux côtés d'Emmanuel Schublin et Thierry Jean. Après avoir enseigné dans différentes écoles de musique en Haute-Garonne, Ariège, Aveyron et Dordogne, il est aujourd'hui professeur au conservatoire de Brive.

bottom of page